QReferate - referate pentru educatia ta.
Referatele noastre - sursa ta de inspiratie! Referate oferite gratuit, lucrari si proiecte cu imagini si grafice. Fiecare referat, proiect sau comentariu il poti downloada rapid si il poti folosi pentru temele tale de acasa.



AdministratieAlimentatieArta culturaAsistenta socialaAstronomie
BiologieChimieComunicareConstructiiCosmetica
DesenDiverseDreptEconomieEngleza
FilozofieFizicaFrancezaGeografieGermana
InformaticaIstorieLatinaManagementMarketing
MatematicaMecanicaMedicinaPedagogiePsihologie
RomanaStiinte politiceTransporturiTurism
Esti aici: Qreferat » Referate romana

Le curriculum et la projection de l`activitÉ du professeur





LE CURRICULUM ET LA PROJECTION DE L`ACTIVITÉ DU PROFESSEUR



La projection de l`activité didactique suppose plusieurs étapes :


*     l`établissement des objectifs d`instruction et d`éducation du thème ou de la leçon, en conformité avec les objectifs de référence proposés par les programmes scolaires.




*     la description des objectifs en termes de comportements observables.

*     l`Etablissement des conditions dans lesquelles les élèves démontreront le fait d`avoir obtenu les performances désirées, conditions connues et acceptées par les élèves, dès le début.

*     La formulation différenciée des critères d`évaluation, d`acceptation des résultats de l`apprentissage, critères connus et compris par les élèves.

*     l`organisation, la structuration et l`adéquation du contenu informationnel de la leçon au niveau du développement intellectuel et des particularités des élèves.

*     le choix de la stratégie adéquate et des méthodes d`enseignement-apprentissage.

*     l`évaluation du rendement ou de la performance, conformément aux standards spécifiques et aux critères déjà établis,

L`activité de projection didactique peut être réalisée tout en prenant en considération les composantes du processus d`enseignement-apprentissage, en les adaptant aux particularités et aux besoins éducationnels des élèves.


L`intégration des méthodes dans une stratégie suppose une étape d`analyse ( sélection des méthodes, des moyens d`enseignement, des formes d`organisation de l`activité en fonction du niveau taxonomique, de la formulation de l`objectif fondamental de la leçon, le type d`apprentissage, le contenu informationnel, la psycho-sociologie du groupe, l`expérience et la compétence du professeur) et une étape de synthèse ( intégration de tous les éléments déjà mentionnés dans un projet faisable et efficace). Toute activité didactique doit être projetée en prenant en considération les résultats de l`évaluation correcte des ressources humaines et matérielles. Elle devient profitable si on réussit à impliquer les élèves dans la réalisation des taches comprises et acceptées par ceux-ci, taches choisies graduellement, tout en rapportant l`intensité et l`effort sollicité à l`age et au potentiel biopsychique, à l`effort permis.


Projeter une activité didactique signifie donc répondre sincèrement aux questions suivantes :

Objectifs : Que doivent réaliser les élèves ?

Situation de départ : D`où commencer ?

Situation d`action : Comment structurer le contenu informationnel ?

Quelle forme de situation didactique favoriser ?

Quelles interventions didactiques ( du professeur) provoquer ?

Détermination du résultat : Quel est le résultat de l`activité d`enseignement réalisée par soi-même ?

Il faut également répondre aux questions suivantes :

*     Comment organiser les contenus à enseigner ? Comment organiser l`enseignement ?

*     Quelle est la relation professeur-élève et la représentation que le professeur a concernant chaque élève ?

Pour réaliser la projection de l`activité didactique ( composante conceptuelle), il faut prendre en compte :

Les ressources humaines ( les élèves). Dans la littérature pédagogique on opère une catégorisation ternaire des élèves apprenant le FLE : débutant moyen et avancé. On parle souvent d`une quatrième catégorie : les faux-débutants, c`est-à-dire ceux qui ont étudié la langue et n`en savent rien au moment où ils reprennent l`étude. Cette catégorisation a pour base l`opinion, légitime d`ailleurs, que tout enseignement-apprentissage doit avoir un commencement, un milieu et une fin.

Les documents officiels : le Curriculum national ( Plan d`enseignement), contenant le curriculum de base et les options, les Programmes officiels pour chaque discipline étudiée et les Programmes pour les options ( contenant les objectifs généraux, formulés en termes de capacités et des compétences à atteindre, ainsi que l`organisation du contenu de l`enseignement-apprentissage).

Les manuels alternatifs ( sources pour l`étude), les auxiliaires didactiques, d`autres «  outils » : guides, cahiers, enregistrements audio-vidéo.


Les éléments de la projection didactique, généralement reconnus sont : Les Plans et les Projets de leçon.

Les Plans permettent aux enseignants d`avoir une perspective claire sur la matière à enseigner et de bien réfléchir sur le type de leçon à choisir ainsi que sur les stratégies, les méthodes et les techniques. il y a deux types de planification :

annuelle : le nombre d`heures par année scolaire reparties par semestre/trimestre, les heures reparties par types de leçons, les heures pour l`évaluation.

semestrielle/ trimestrielle : réalisée en tenant compte du nombre général d`heures consacrées chaque année à la discipline enseignée et de leur répartition par semestres/ trimestres scolaires. Elle n`est pas rigide, l`enseignant peut l`adapter au niveau des élèves et à leurs besoins. Obligatoire, ce n`est que de parcourir le programme.

Le projet didactique ( design instructionnel) repose sur des démarches détaillées destinées à préparer l`activité d`enseignement/ apprentissage d`une manière scientifique. L`élaboration du projet didactique exige de la part de l`enseignant :

relais I :

une étude des objectifs opérationnels : informatifs ( savoir), formatifs ( savoir-faire), affectifs ( savoir-agir).

une étude des ressources ( contenu de la leçon, possibilités intellectuelles des élèves, conditions matérielles du déroulement de l`activité : salle de classe, cabinet, laboratoires, CDL)

une étude de la stratégie à adopter ( méthodes, procédés, techniques, équipement scolaire)

une étude des types les plus convenables d`évaluation.

Ces éléments sont en étroite liaison avec le type de classe de langue et la structure de celle-ci.

relais II 

Le scénario didactique suppose plusieurs actions que l`enseignant doit réaliser progressivement :

éveiller l`attention de l`élève et la maintenir pendant toute l`activité.

énoncer les objectifs opérationnels de la leçon.

réactiver les connaissances et les habitudes acquises antérieurement qui assurent la transition à la communication des nouvelles connaissances.

présenter le nouveau contenu informationnel et les taches nouvelles d`apprentissage.



guider méthodologiquement la compréhension et l`assimilation du matériel présenté.

assurer le feed-back.

renforcer le nouvel acquis, former des habilités et des habitudes.

évaluer les performances.

assurer les associations de connaissances et d`habilités, le transfert.


Types de classes de langue et structure


L`organisation d`une classe suppose trouver la réponse à plusieurs questions :

o      quand utiliser telle méthode ou telle technique ?

o      de quelle manière passer d`une méthode à l`autre, d`un type d`activité à l`autre ?

o      comment faire pour que le déroulement de l`activité éveille l`intérêt de l`élève, qu`elle atteigne l`objectif proposé ? Quand et comment recourir à des faits de civilisation française ?

o      de quelle manière insérer l`orthographe ?


La réponse juste est une question d`expérience pédagogique et de mobilité de l`enseignant. Dans la littérature traditionnelle de spécialité, on énumère plusieurs types de classes :

la classe mixte, la plus fréquente dans l`étude des langues vu son caractère mobile qui permet d`atteindre à la fois des objectifs informatifs, formatifs, affectifs et évaluatifs et de former des habitudes de lecture, d`orthographe, d`expression orale et écrite, de mise en œuvre des règles de grammaire.

Elle suppose, en principe, quatre étapes :

contrôle des devoirs et vérification des acquis précédents. Le contrôle du devoir/ des productions des élèves, est quantitatif ( général, pour voir si tous les élèves ont réalisé leurs taches à la maison) et qualitatif ( fait par sondage, oralement et/ou au tableau noir, en demandant aux autres élèves à faire leurs corrections dans les cahiers).

La vérification des acquis antérieurs se réalise par des méthodes variées qui permettent d`évaluer plusieurs compétences à la fois et d`entrainer toute la classe : lecture, interrogation sur le texte, conversation qui touche également aux problèmes de grammaire, lecture d`images, résumé de lecture, récitation, commentaire d`un proverbe, etc. Généralement, le jeu de questions-réponses a pour but de réaliser la transition vers l`étape suivante.

la communication des nouvelles connaissances s`appuie sur le principe de l`accessibilité auquel s`ajoute celui de l`intuition et de l`ordre de la progression oral-écrit. Elle suppose plusieurs moments :

1. présentation orale des nouvelles connaissances, en contexte et avec la participation des élèves.

2. réemploi des connaissances dans de nouveaux contextes.

3. visualisation ( présentation écrite au tableau noir).

4. réemploi écrit ( insérer la structure, formuler d`autres énoncés)

5. lecture modèle du texte ( lecture globale effectuée par l`enseignant et/ou l`élève, audition de l`enregistrement)

6. vérification de la compréhension globale ( où ? qui ? quand ? pourquoi ? comment ?)

7. lecture analytique par fragments logiques ou par rôles, élucidation lexicale.

8. exploitation.

- la fixation finale s`établit comme pont entre le savoir récemment acquis et les compétences qu`on vise à former. Elle permet d`observer ce qui n`a pas été acquis, de vérifier le degré de compréhension et d`assimilation de ce qu`on vient d`enseigner et s`appuie sur des exercices linguistiques et langagiers, conformément au contenu de la leçon et aux objectifs opérationnels.

- le devoir écrit. Son but est d`habituer l`élève au travail indépendant et à celui de recherche. Ce n`est pas indiqué qu`il soit un casse-tête et c`est recommandable d`expliquer en classe la consigne et les manières dont on peut le résoudre.

la classe de communication ( acquisition des connaissances) est moins agréée, vu qu`elle ne mobilise pas toutes les capacités intellectuelles des élèves et qu`elle ne forme, principalement, qu`une seule habitude : celle de la compréhension. Elle est recommandée surtout au niveau supérieur d`étude, pour réaliser un exposé, présenter un fait de civilisation ou un courant littéraire. Pour fixer les données principales de la leçon, on utilise l`interrogation ou la conversation. Ces classes s`appuient sur des schémas présentés au tableau noir, complétés progressivement au cours de l`exposé et fixés dans la mémoire des élèves au moyen des questions.

la classe de fixation et de formation des habilités suit un groupe de classes mixtes et/ou d`acquisitions. Elle s`organise autour d`un problème ( langue, littérature, civilisation etc), a un caractère essentiellement pratique et actif, favorisant également des capacités mentales des élèves : la flexibilité du raisonnement, l`esprit d`observation, l`expression créative.

la classe de révision et de systématisation se justifie au début de l`année scolaire, à la fin du chapitre, d`un semestre/trimestre scolaire ou de l`année scolaire. Visant la systématisation des connaissances et l`évaluation cumulative, elle s`appuie sur des méthodes diverses et sur l`équipement audio-visuel. On y pratique le principe de l`enseignement actif, grace aux méthodes, telles l`analyse, la synthèse, la généralisation, l`exploitation des films, des diapos, la lecture d`images, la lecture commentée du texte, des faits divers, des recettes de cuisine, la météo. La condition essentielle de la réussite consiste dans la rigueur du projet didactique conçu.

la classe de vérification peut se justifier par la nécessité d`évaluer périodiquement la quantité et la qualité des habitudes. Se basant sur des méthodes et des techniques diversifiées, orales et écrites, elle sert à mettre en évidence les succès et les lacunes de chaque élève, mais également ceux des méthodes utilisées. L`enseignant utilise principalement des tests : de compréhension orale et écrite, de créativité, évaluant les capacités d`analyse, de synthèse, de systématisation, mais, pour que les objectifs en soient atteints, il est nécessaire qu`on finisse par un commentaire évaluatif des épreuves ( fautes typiques générales et individuelles, causes, manières dont on pourrait les éviter à l`avenir).


Les objectifs, les contenus, les supports et les techniques d`enseignement/apprentissage sont intégrés en fonction de méthodes utilisées. Dans la perspective d`une approche efficace, nous trouvons nécessaire entreprendre une présentation sélective de ceci.



















Méthodes

traditionnelles

Méthodes directes

Méthodes audio-visuelles

traditionnelles

Approche communicative

OBJECTIFS

batir une culture

Littéraire

-développer le

raisonnement et

l`analyse

-«  faire entendre » la

Langue

-amener l`élève à parler

-parler en situation comme un natif

-apprendre à s`exprimer par écrit

-enseignement centré sur les besoins et les motivations de l`apprenant

-créer la compétence de communication

CONTENUS

- vocabulaire riche, littéraire, soigné

-grammaire normative, progression morphologie-syntaxe, privilégiant les formes littéraire

-thèmes : culturels, littéraires, moralisateurs

vocabulaire quotidien, courant

-grammaire : descriptive, pointilliste

-thèmes ; description des stéréotypes culturels

vocabulaire concret, basé sur la fréquence et la rentabilité

- grammaire structurale, distributionnelle ; progression basée sur la rentabilité et la facilité

- thèmes : vie quotidienne


vocabulaire : en fonction des nécessités de la communication et des objectifs envisagés

-grammaire : «  notionnelle » basée sur le sens ( sémantique et énonciative), progression fonctionnelle correspondante aux nécessités de la communication

-thèmes : liés aux données anthropologiques des civilisations

SUPPORTS

-textes d`auteurs ( suivis de questions)

-leçons de grammaire suivies d`exercices écrits

-notes explicatives et mots du lexique traduit

textes fabriqués à des fins d`apprentissage

-tableaux suivis d`exercices écrits

-« images-situations » à valeur explicative illustrant les textes

- dialogues fabriqués

-exercices et tableaux structuraux

- films fixes ou figurés au tableau de feutre

-bandes enregistrées correspondant aux films

documents déclencheurs de type différents

-textes «  authentiques » ou «  réalistes »

-documents sonores, visuels, scripto-visuels, écrits

-documents médiatiques

TECHNIQUES

lecture

-explication des mots

-traductions

-exercices d`analyse et d`accord

-thème/version

-on montre les objets de la classe ou des images

-exercices d`analyse grammaticale

-exercices de phonétique

-importance des « moments de la classe » : présentation, mémorisation, exploitation, réemploi

-passage à l`écrit décalé par rapport à l`introduction de l`oral

- exercices pragmalinguistiques

-activités d`animation

-résolution des « taches »







Les méthodes communicatives, pourquoi ?

parce que c`est l`une des obligations élémentaires d`un professionnel de l`apprentissage, par respect pour le métier et le besoin d`être dans l`actualité pédagogique et culturelle.

pour être en accord avec l`objectif de l`apprentissage des langues : communiquer, s`exprimer.

pour éviter l`improvisation pénible et inutile à partir d`un texte du manuel qui ne doit être que le point de départ pour une exploitation libre du thème et des structures proposées.

pour que l`enseignement soit centré sur l`élève et ses performances ; et dans le contexte, la classe de français restera peut-être longtemps l`endroit privilégié où il peut apprendre à communiquer, acquérir une compétence communicative, exprimer un point de vue personnel sur une autre réalité, réfléchir sur une autre réalité, encourager l`imagination créative.

pour motiver les élèves, leur donner la satisfaction de voir qu`ils peuvent s`exprimer, actualiser leurs connaissances de lexique, grammaire, culture générale.

pour habituer les élèves a réagir.

elles permettent des relations de groupe entre les participants partenaires de communication, créent des rapports affectifs de confiance, de disponibilité pour le déroulement de la classe.

elles dépassent le caractère reproductif des conversations basées sur des leçons du manuel scolaire, en impliquant les élèves dans ce qu`ils disent, ce qu`ils font.

elles favorisent le développement des aptitudes à l`écoute, à la réplique spontanée et appropriée à la situation de communication, d`autres capacités intellectuelles ( observation, déduction)

elles habituent les élèves aux faits de civilisation française, à la spécificité de la langue des Français authentiques.



Les stratégies didactiques


ce concept couvre la corrélation entre le contenu informationnel, les moyens d`enseignement et les méthodes. Les spécialistes en donnent plusieurs définitions :

modalité d`organisation chronologique de l`ensemble des méthodes et des moyens pour atteindre certains objectifs

modalité d`approche de l`enseignement- apprentissage par la combinaison et l`organisation optimale des méthodes et des moyens, les formes d`organisation des élèves pour atteindre les objectifs établis.( J. Parent, Charles Neron)

ensemble de formes, méthodes, moyens, techniques à l`aide desquels on véhicule des contenus pour atteindre les objectifs. ( M. Ionescu)

On opère généralement avec des stratégies éducationnelles, stratégies d`enseignement et stratégies d`apprentissage. Les stratégies d`apprentissage sont, peut-être, les plus importantes parce qu`elles se réfèrent directement au comportement de l`élève, à sa capacité de faire appel aux connaissances procédurales ( les connaissances auxquelles on fait appel lorsqu`on opère sur les connaissances «  déclarables », les connaissances à l`aide desquelles on effectue des interférences, des classements) dans la construction de la propre démarche d` apprentissage.

Pour le choix, l`utilisation et l`évaluation de la stratégie didactique, l`enseignant doit répondre au moins à deux questions :

Comment enseigner ?

Comment remédier à l`erreur ?

A ce moment-là, il est absolument nécessaire d`opérer une délimitation entre les méthodes et les stratégies. Les conceptions du professeur concernant l`acte d`enseignement doivent être mises en corrélation avec ses attentes concernant l`acte d`apprentissage.

On présente trois méthodes d`enseignement identifiées à la suite des recherches dans le domaine de la psycho-pédagogie.

Le modèle spontané, basé sur l`expérience du professeur, dont le mécanisme est le suivant : le professeur détient une information qu`il transmet aux élèves et attend que ceux-ci la reproduisent exactement. Les élèves restituent les informations et reproduisent des raisonnements qui entrainent d`autres connaissances. Ce modèle repose sur une pédagogie immanente qui considère que l`élève fait sien le contenu par la simple explication et. s`il ne réussit pas, il en est le seul coupable.

Le modèle de transmission ( reproduction) : le professeur désire centrer l`apprentissage sur celui qui apprend. L`apprentissage est conçu comme une addition de compétences élémentaires acquises par un entrainement systématique. Le professeur montre à l`élève comment faire, l`élève apprend en reproduisant. Pendant l`activité de projection, l`enseignant définit l`état final et les comportements visés, prend en considération un état initial de l`élève défini en termes d`acquisitions déjà existantes et des manques rapportés à l`état final. Il définit donc, les pré-acquisitions ( compétences) nécessaires pour élaborer les nouveaux contenus, réalise un bilan et ajoute ce qui y manque pour atteindre les objectifs proposés. Conformément à ce modèle, l`élève répète ou imite les actions du professeur.

Le modèle de la transformation : celui qui apprend, construit lui-même ses connaissances par la transformation de ses modèles spontanés et de ses représentations. Le professeur facilite les transformations, proposant des situations d`apprentissage adéquates. L`élève se trouve dans la situation de résoudre des taches complexes qui résultent du conflit socio-cognitif déclenché par la tache proposée par l`enseignant.

Connaissant les modèles, essayons de réaliser un schéma des stratégies didactiques et des méthodes didactiques correspondantes.


Stratégies explicatives reproductives

Exposition, conte, présentation

Stratégies explicatives intuitives

Démonstration

Stratégies algorytmico-euristiques

Problématisation, modélation

Stratégies euristico-algorytmiques

Recherche de la solution par l`utilisation des informations et des méthodes connues.

Stratégies participatives

L`élève construit la solution dans une manière propre par la technique «  essai-erreur » ou l`application des certaines solutions pareilles, déjà connues.







Nu se poate descarca referatul
Acest referat nu se poate descarca

E posibil sa te intereseze alte referate despre:


Copyright © 2021 - Toate drepturile rezervate QReferat.com Folositi referatele, proiectele sau lucrarile afisate ca sursa de inspiratie. Va recomandam sa nu copiati textul, ci sa compuneti propriul referat pe baza referatelor de pe site.
{ Home } { Contact } { Termeni si conditii }